Le blog

de REIGNAC

Shares

Il est là…

9 juillet 2016 | Par Nicolas Lesaint

homme-et-chien-nb_0

(Photo Monique Martin)

Il est là…

Il est là petit homme…

Il est là…

Je me souviens encore de lui, je me souviens toujours de lui…

Il est là…

Il est là…

M’accompagnant, se dévoilant, se retenant, dans son monde, dans le mien aussi, dans sa bulle, dans son univers mixant musique, enfance et féérie, parcourant les allées, côtoyant les feuilles, regardant, admirant leurs contours et leurs nervures, venant visiter avec moi cet univers de lilliputiens, s’abaissant à hauteur de mouche pour mieux dominer nos vallées de verdure.

On s’est croisé, on s’est parlé, on s’est choisi, mêmes idées, mêmes références, mêmes passions, mêmes respects pour l’homme ses mains, ses bras et ses larmes. Moteur de mes moteurs verts, idées à croiser, à frotter, à imaginer, envies de parler, de penser et de sentir, sensible, sensible au milieu des sensibles, se donnant comme peu peuvent le faire, soutenant, réconfortant les siens et les autres… Et au milieu de tout quelques bouquets de nerfs, cet acide dans les veines digérant trop souvent le ventre et les tempes par ce stress de ne pas bien faire, de décevoir ou de rater quelque chose.

Alors il ne dort pas, alors il en pleure parfois, alors il appelle, alors il court et court encore au milieu de ces vignes autour de ces coteaux et de ces chais réalisant son vin et lui donnant un nom prouvant à qui veut l’entendre les fondamentaux de sa vie… “A nos amours”, à vos amours, à vos vies de terriens et de passionnés je vous offre cela, un peu de raisins de mon pays, un peu de vin de mon terroir, un bout de ma vie un soupçon de mon amour.

Il est là…

Il est là bas et résolument fait parti des hommes que j’aime et pour lequel je serai toujours là.

Un truc de fou, un soupçon de reconnaissance de quelque chose que l’on attendait, une évidence, une évidence…

Un homme parmi d’autres hommes mais un de ceux qui en protège d’autres les amenant à s’améliorer et à être toujours plus proches de leurs vignes, Paul c’est cela… Et tant encore.

Un grand frère je ne sais pas, un prolongement de soi en tout cas, souvent une synchronisation des idées et des envies, une référence c’est certain en tout cas. Tellement de choses croisées tellement de moments de peurs et d’angoisses échangés c’est peut-être tout cela qui font de cet homme un des chênes de ma forêt.

Lunettes sur le nez, téléphone volant autour de lui ramenant informations et messages de vie, son Billy le suit ombre de son ombre prolongement de l’essentiel pour lui, un fidèle, un siamois chargé de recharger ses batteries sentimentales tout au long de la journée, il arrive, sourire au bec, œils aux aguets et je sais alors que je ne suis plus seul.

Patti est avec lui, Patti l’anime cela se sent, cela s’entend, cela se voit…

Il est là, il est là…

Et je suis heureux d’être par moments un de ses pas.

A bientôt Paul, à très bientôt même, pense à prendre du temps pour toi, protège toi aussi parfois, le monde est là, il t’accompagne, il te voit, et tes fils ont de quoi être fiers du papa qui les prend dans ses bras.

Bon anniversaire Paul, on t’aime.

Nicolas, Stef et Lilou.

Commentaires(2)


  1. Comment oser écrire des mots après une telle lecture? Bon, ben si, quand même…Je me dis que je vais me dépêcher à réaliser un “Speed dating” pour trouver le plus rapidement des gens qui vont m’aimer avec une telle puissance, en moins de 2 mois, vu que mon anniversaire approche à grand pas, et que maintenant. Il faut, bien sûr, que ce nouvel ami, soit écrivain! Là, c’est le grand minimum! Et s’il pouvait réaliser un vin d’exception, il serait assuré que je le hisserai parmi mes meilleurs amis! Je suis même capable, bien-sûr, d’en virer un ou deux, pour lui laisser encore plus de place! M’en fout, je vire celui qui n’aime que le rosé, il m’agace depuis 30 ans! Ou pire, mon frère Corse, qui ajoute systématiquement de l’eau dans son vin!!!C’ est sûr, si je n’ai pas l’équivalent pour mon anniversaire, je n’offre de verre à personne! Et encore moins du Reignac!!!! Mes potes ne te disent donc pas merci. Ils ne vont pas être à la fête lorsqu’ils vont se ramener avec leurs cadeaux!!!


  2. Je suis certain qu’il y a bien un pote discret qui pense tout cela pour toi, il suffit juste qu’il ose le dire. En attendant il faut absolument que tu arrives à goûter “A nos amours” c’est un vin qui ne peut que te plaire, un magnifique Bordeaux :-)

Un commentaire ?

Vous avez aimé ce blog, vous aimerez sans doute ceux-là :