Le blog

de REIGNAC

Shares

Royal esbroufe…

29 juillet 2016 | Par Nicolas Lesaint

her-royal-majesty-02

Toi viticulteur.

Moi politicien.

Toi travailler dur dans la vigne, toi dépenser beaucoup beaucoup de sous pour faire rouler tes gros tracteurs, toi pas toujours raisonnable avec les voisins, toi faire beaucoup de bruit et surtout toi détruire la planète en traitant contre le mildiou.

Moi t’expliquer quoi faire, moi spécialiste de la politique et de l’utilisation des budgets de l’état, moi ministre de l’environnement, moi avoir un bon gros ministère à faire tourner alors moi avoir imaginé quelque chose qui va beaucoup te plaire, qui va noyer le poisson et faire gagner du temps pour passer le bébé aux prochains politiciens plus en vogues avec les réseaux sociaux et plus démagogues que moi à leur âge.

Alors moi t’expliquer, toi bien prêt, bien attentif ? On y va.

Pour t’apprendre à mieux te protéger et à mieux utiliser les produits de traitements de la vigne et des autres cultures on a imaginé une arme fatale de protection massive, une solution internationale pour lutter contre la pollution des rivières et des sols que même les américains ils n’y avaient pas pensé. On va te former, on va te faire revenir sur les bancs de l’école et on va te raconter l’histoire du méchant viticulteur qui ne voulait surtout rien changé. On va te faire passer un Certipesticides !!!

Alors ça sera obligatoire pour tous les agriculteurs dès 2017, ça va faire tourner pas mal d’heures de formation, ça va donner du travail pour ces formateurs, on va pouvoir dépenser nos budgets comme ça ils seront reconduits l’année d’après. Bref on va parler assis sur des chaises et ça va révolutionner les choses !!!

Alors quoi, toi pas content, toi pas parler, toi tellement heureux que le gouvernement français ait trouvé une solution à tous ces problèmes de pesticides que tu en pleures de joie ?

Euh pas vraiment, excusez moi madame la ministre mais on l’a pas déjà fait ça ?

On nous a pas déjà obligés à passer un Certyphyto que tous les cinq ans il faut renouveler ? On a pas déjà dépensé des heures et des heures en formations pour les propriétaires, les acheteurs, les applicateurs que déjà cette paperasserie nous rajoutait pas vraiment de la souplesse dans nos emplois du temps de ministres, je vous rassure pas comme les vôtres d’emploi du temps.

Vous n’avez pas l’impression que ça fait un peu doublon votre histoire ? Avez-vous bien lu vos dossiers mais peut-être n’êtes vous pas au courant que tout cela existe déjà… Mais alors ces budgets alloués pour ces formations ils auront servis à quoi ? Tous ces millions d’euros envoyés en l’air ils étaient là uniquement pour repousser le problème un peu plus loin ?

D’accord, c’était pour moi important de mettre en place ces Certiphyto même si honnêtement je pense que 90% étaient déjà au courant de ce qu’on nous y a expliqué mais au moins cela aura eu le mérite de ne plus pouvoir dire , “je ne savais pas ce que j’utilisais”. Et oui c’était important de le faire que l’on soit un viticulteur Bio ou pas nous sommes tous, oui tous dans le même bain. Mais là franchement , là, la ficelle est un peu trop grosse et la démagogie un peu trop évidente.

Je n’ai pas défendu l’existence d’un tel ministère pour qu’il en arrive à ne savoir que donner des cours aux viticulteurs en leur expliquant que le problème c’est eux. Interdire les produits dits CMR, enfin on va y arriver, bravo d’avoir enfin entendu nos appels, mais on n’a pas attendu vos réunions ministérielles et vos décisions en fonction de l’actualité médiatique pour prendre ce type de décisions. Ici on le fait déjà.

Soyez notre moteur, soyez nos leaders pas nos suiveurs, osez être ambitieux lancez vous dans des décisions réfléchies et constructives mais arrêtez de nous envoyer ces écrans de fumée n’aboutissant qu’à vous décrédibiliser auprès de vos électeurs et de nous rendre encore plus suspects auprès de nos voisins.

Mme Segolène Royal : venez dans nos vignobles, venez dans nos chais, rencontrez-nous, ne soyez pas déjà en train de regarder la lisière du bois annonçant votre disparition, certes momentanée, des spots médiatiques allumés sur vous au moment même où vous avez pris en charge votre ministère. Ministère qui devrait être  le plus important de ce vingt et unième siècle.

Mais non, comme les autres, vous faites une fois de plus de l’esbroufe, du racoleur, du je ne sais quoi d’avant vacances pour calmer un grondement populaire. “Ce n’est pas moi, ce sont les autres”, les viticulteurs, on va les reprendre en main, on va les éduquer…

Alors moi y en a attendre plus de vous, moi y en avoir marre d’être trop souvent pris pour un idiot, moi pas y en avoir pas voté pour votre gouvernement pour en arriver là, c’est à dire pas vraiment plus loin qu’il y a quatre ans si la pression médiatique n’avait pas été aussi forte ces deux dernières années.

Moi y en a attendre de vous des décisions fortes mais réfléchies en concertation avec ceux qui sont sur le terrain, c’est à dire nous les viticulteurs de France.

Vous pouvez faire beaucoup mieux que tout cela, vous le savez bien, à une époque vos ambitions ont su être fortes, retrouvez-les pour notre viticulture de demain. Merci.

Nicolas.

Commentaires(2)


  1. Moi y’en a être d’accord

  2. François Perlett


    Les bobos ecolos au pouvoir perdent tout sens de la réalité. Ils font les mêmes erreurs côté énergie. Le monde nous envie notre parc de production d’électricité qui rejette 5 fois moins de co2 que celui des allemands ou danois, champion de l’éolien et du solaire. Vues courtes et électoralistes… Dommage pour le pays de la raison et des lumières…

Un commentaire ?

Vous avez aimé ce blog, vous aimerez sans doute ceux-là :