Le blog

de REIGNAC

Shares

04/11/2011 Les feuilles mortes se ramassent à la pelle

20 décembre 2011 | Par Nicolas Lesaint
Cette arrière-saison est quand même incroyable avec une douceur persistante dont il va être difficile de se passer lorsque le véritable automne va s’installer.

Les vignes sont magnifiques avec des couleurs que l’on n’avait pas pu observer depuis de nombreuses années. Enfin, quand je dis magnifiques, il faut quand même un peu relativiser mon discours car ça fait plusieurs semaines que de nombreuses parcelles sont entièrement défoliées suite à une gestion du mildiou de fin de saison plus que douteuse chez certains… Mais, c’est sûr, ceux qui possèdent de telles vignes peuvent d’ ores et déjà commencer à tailler, et prendre de l’avance sur leurs travaux d’hiver ; quelques uns s’en vantent d’ailleurs… Réfléchissons, nous sommes dans la période où la vigne se met en repos et ou celle-ci achève ses mises en réserves indispensables à un bon repos hivernal, et donc nous préparons là, maintenant, la qualité du débourrement et du développement jusqu’à la fleur de l’année prochaine… Que doit-on penser de parcelles qui ont perdu la totalité de leurs feuilles un mois avant les autres. Vous avez compris, on peut déjà affirmer que 2012 commencera déjà sur de meilleures bases pour certains que pour d’autre.
Quant à nous, nous achevons les décompactages des sols des parcelles qui le nécessitent et le nettoyage des abords de la propriété avec notre vieille épareuse.
Ce soir, il ne restera que quatre cuves à décuver, autant vous dire que l’activité au chai va grandement se réduire à partir de la semaine prochaine.
En revanche, les fermentations malo-lactiques que l’on pensait lancées se font attendre. C’est vrai que le millésime possède une acidité plus élevée que la moyenne alors il faut être un peu plus patient que d’habitude.
Sinon un gros chantier de fouille s’achève avec enfin la découverte de l’origine d’une fuite d’eau dans notre réseau que l’on cherchait depuis plus d’une semaine. Celle-ci étant canalisée dans un collecteur d’évacuation des eaux de pluie, il a été plus que délicat d’en trouver l’origine. Et ça n’est pas une mais deux fuites successives que nous avons trouvées. Résultat des trous un peu partout mais au final, une joie toute modeste de voir enfin hier soir notre compteur cesser de tourner alors que personne ne tirait d’eau.
Comme je l’ai déjà dit, ce sont souvent de petites choses qui nous satisfont le plus.
La campagne d’amélioration pour 2012 est lancée ! Après avoir défini nos objectifs d’amélioration, il ne reste plus qu’à trouver les solutions techniques adaptées pour y arriver. Ce sera donc l’acquisition deux cuves de petites capacités pour mieux séparer les différentes qualités de pressurage des Balthus et de nos meilleures cuves et re-fabrication d’une deuxième cuve à tronc conique indispensable à notre mode de vinification intégrale pour doubler le volume de production de cette cuvée.
On cherchera encore à améliorer notre Blanc en augmentant la proportion de vin vinifié dans notre œuf magique avec l’achat d’un deuxième « œuf de Tyrex ».
On va valoriser nos pressurages par l’acquisition d’un pressoir vertical… Yes ! On va changer notre étiqueteuse qui commence à être au bout du rouleau, c’est le cas de le dire…
Nous allons également construire un nouveau bâtiment nous permettant de mieux gérer nos stocks et surtout libérer l’ensemble de notre cuverie avant chaque vendange.
Que de projets, que de défis techniques. 2012 s’annonce passionnant…

Nicolas.

Un commentaire ?

Vous avez aimé ce blog, vous aimerez sans doute ceux-là :


  • Contact
  • Boutique
  • Vidéos
  • Blog
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Youtube
  • Instagram
  • Tripadvisor