Le blog

de REIGNAC

Shares

Bref, j’ai embauché à Reignac !

16 janvier 2012 | Par Nicolas Lesaint
Bref. Le réveil s’est allumé.
J’ai ouvert un œil, à la radio c’était la chanson de Cold Play “Paradise“.  J’ai commencé à la fredonner. Je me suis rendormi.
Cinq minutes plus tard le réveil s’est mis à hurler. C’était la sonnerie de rappel. J’ai tapé dessus ; il s’est arrêté. Ma femme m’a demandé la tête dans l’oreiller: ” Tu t’es rendormi ? ” je lui ai répondu : ” oui “. Je me suis levé. Je suis allé jusqu’à la salle de bain.
En passant mon petit orteil droit a percuté le pied du lit. J’ai dit plein de gros mots en sautant à cloche pied.
J’ai pris ma douche. Il n’y avait plus de gel douche. J’ai râlé. Je me suis lavé au shampooing.
Je me suis habillé. Je suis descendu dans la cuisine en évitant les lames du plancher qui craquent.
J’ai préparé le petit déjeuner pour trois pendant que mes chats se jetaient désespérément contre la porte fenêtre pour rentrer (un peu comme ça sauf qu’ils sont trois).
Je leur ai ouvert et ils sont rentrés en miaulant et en se bastonnant parce que je n’avais pas encore rempli leur gamelle de croquettes. Je les ai servis, ils ont arrêté de faire du bruit.
J’ai pris la bouteille de lait pour préparer mon Benco,  le bouchon m’est resté dans les mains et la bouteille s’est éclatée parterre… Pour la énième fois, ma femme n’avait pas vissé le bouchon…
J’ai redit plein de gros mots.
J’ai tout nettoyé. J’ai bu mon chocolat..”put…” j’avais oublié de le sucrer. Je l’ai sucré. Je l’ai bu. Je suis monté me laver les dents.
Vient ensuite la “mission Lilou”.
Je suis entré dans sa chambre sans faire de bruit et j’ai commencé à la réveiller doucement. Elle ne se réveillait pas alors j’ai dit “je vais allumer la lumière, je compte jusqu’à trois”. Pas de réaction. J’ai compté jusqu’à deux et j’ai allumé la lumière. Elle a hurlé. J’ai ré-éteint la lumière.
Cinq minutes plus tard, elle a accepté de sortir de sa couette. Je lui ai tendu les affaires préparées par sa mère la veille. Elle m’a dit ” nan, c’est trop moche, je m’habillerai pas comme ça ! “. J’ai essayé de négocier. Elle m’a dit : ” De toute façon vous m’habillez toujours en noir et en gris parce que quand vous étiez jeunes la couleur et ben elle n’ existait pas ! “. Je me suis levé et je lui ai dit ” Tu sais pas, habille toi comme tu veux ! “.
Je suis redescendu en me disant que si l’adolescence commençait à huit ans, on n’avait pas fini d’en baver.
J’ai allumé mon ordinateur.
Les chats étaient toujours là à réclamer leur bol de lait.
J’ai vérifié le bouchon de la bouteille et je les ai servis.
J’ai chauffé le chocolat de ma fille, j’ai fait couler mon café. Ma fille est arrivée.
On a parlé. J’ai bu mon Senseo, “put…” j’avais oublié de le sucrer. Je l’ai sucré, je l’ai bu.
Je suis allé voir mon Blog. Ah ! 20 visites de plus cette nuit, cool ! Mais toujours pas de commentaire. Je me suis dit, j’ai deux jours de retard, il faut vraiment que je trouve un sujet pour mon prochain bulletin.
Pendant ce temps, ma femme prenait sa douche. Elle avait mal fermé la porte, l’eau sortait du bac, traversait le plancher du salon et goutait par terre. J’ai dit “ça coule !”. Pas de réaction, je suis monté, j’ai dit “ça coule !”. Elle m’a dit “c’est pas ma faute, c’est la porte !”
Elle est sortie de la douche. Je suis allé éponger.
“Papa, je peux regarder la télé ?”
Je retourne voir mon blog : une visite de plus de Hong-Kong : cool !
“Papa je peux regarder la télé ?”
Je lui ai dit :  “non, va te brosser les dents. Elle a râlé. Je lui ai dit  : “c’est ça ou pas de WII ce soir”. Elle est montée en traînant les pieds et en disant des choses qu’il ne valait mieux pas que je comprenne…
J’ai cherché mon blouson, mon écharpe, mon sac et je suis sorti. J’ai ouvert le portail, je suis monté dans ma voiture. J’avais pas mes clefs.
Je suis retourné dans la maison, je les ai cherchées, j’ai râlé, ma femme m’a dit “tu cherches quelque chose ?” J’ai pas répondu. J’ai fini par les trouver. J’ai dit au revoir à mes deux femmes, je suis sorti, j’ai démarré, je suis sorti du village… J’ai cherché mes téléphones dans les poches de mon blouson et je me suis rendu compte que je les avais oubliés.
J’ai fait demi-tour, je suis arrivé à fond à la maison, je suis rentré en courant. J’ai fait peur à ma femme qui s’est mise à hurler. J’ai pris mes téléphones et je suis reparti.
J’ai roulé, j’ai roulé, j’ai roulé.
Je suis arrivé à Reignac. J’ai fait le tour de l’atelier en voiture et je me suis arrêté au pied de la tour. Je suis descendu, j’ai fait glisser cette put… de porte en acier qui pèse deux tonnes pour accéder au compteur d’eau. En la poussant j’ai senti une pointe dans le dos… Ca y est, je me suis bloqué ! Je suis descendu à quatre pattes vers le compteur en sentant que je m’étais vraiment bloqué. J’ai relevé le compteur. Je suis remonté comme j’ai pu. J’ai eng… cette “bip” de porte. Je suis rentré dans la voiture en me demandant comment j’allais en ressortir tout à l’heure. Je me suis dirigé vers le parking…
Les premiers saisonniers étaient déjà là.

Bref, j’ai embauché à Reignac…
Tout ça parce que j’adore, j’adore, j’adore et que je vous conseille de voir et de revoir les vidéos de Kyan Khojandi (les amateurs comprendront mieux alors le pourquoi de ce texte).

Bref, je suis un grand gamin, fan des “Bref” de Canal…

Nicolas.

Commentaires(7)


  1. et oui il y a des matins ou il ne faudrait pas se lever!!!je te rassure pour Lilou tu n’as pas fini dans bavé c’est juste le debut!!! En tout cas super ton blog!!!Patricia


  2. pas mal le blog. pas de soucis tu es doué pour l écriture ,continue .j,ai enfin trouvé pour le commentaire avec le temps tout peut arriver.francoise ps:lilou est superbe.


  3. Avec tant de mots clef qui attirent le chaland, qui cherche sur Google, pas étonnant, que l’article est le plus lu de tes statistiques pour l’instant;-)- bien joué, un peu comme Lilian le Beaujoleur (et bien écrit, même si moi,je ne connais pas les Bref:-).)

    Mais je visite régulièrement pour le reste, là, où tu parles de la vigne et de ton métier et je trouve, que c’est souvent bien argumenté, donc je mets en lien, pour les collègues vignerons blogueurs et autres amateurs du résultat de notre métier.. bonne continuation et longue vie pour ta vigne et ton blog:-)!

    • Nicolas Lesaint


      Merci beaucoup pour tous ces compliments et je dois avouer que je connais bien votre Blog aussi.
      Bref a été fait sans aucune arrière pensée d’utilisation de mots clef, mais c’est vrai que maintenant, à posteriori, ça fait réfléchir et en calculant bien, il doit être possible de s’offrir une certaine visibilité qui reste toute relative sur le long terme.


  4. Je n’imagine que trop bien la scene ! Merci. Au moins maintenant je sais pourquoi je n’ai pas de chat !! Bises à tous les 3 et bon courage pour la suite en espérant que ça va mieux!BA


  5. Je viens de voir la date …shame on me!!BA

Un commentaire ?

Vous avez aimé ce blog, vous aimerez sans doute ceux-là :


  • Contact
  • Boutique
  • Vidéos
  • Blog
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Youtube
  • Instagram
  • Tripadvisor