Le blog

de REIGNAC

Shares

Un seul cep vous manque et tout est dépeuplé (partie 2)

20 mars 2012 | Par Nicolas Lesaint


Petite pluie ce week-end. Seulement 5mm qui malheureusement ne changeront pas la donne pour les réserves estivales, mais c’est toujours ça de pris.

Cette ” humectation ” nous convient bien malgré tout car c’est aujourd’hui que débute la deuxième partie des racottages : la plantation des greffés soudés. Ce matin, après avoir réceptionné les premiers pieds,  c’est taille des racines de façon à stimuler la reprise, distribution au fur et à mesure des plantations sur la parcelle et plantation à la fourche.

Pendant de nombreuses années, j’ai pratiqué la plantation des plants de vignes greffés soudés à la cuillère avec un scellement long et fastidieux à la main et surtout un coût d’installation très important.
Depuis quelques années, c’est la fourche que nous utilisons. Certes, il a fallu un bon moment pour me convaincre que c’était une très bonne technique, pas pour la rapidité mais plutôt pour l’efficacité de la reprise des plants. Que voulez vous, les habitudes sont tenaces…
Mais je dois avouer que désormais cette technique de travail est devenue si évidente que je ne me vois pas en changer. Les planteurs ne s’en plaignent d’ailleurs pas, bien au contraire…


Donc, nous débutons avec les Cabernet Francs puis ce sera les Merlots pour enfin terminer par les Cabernets Sauvignons.

Le racottage reste désormais la seule arme de lutte efficace contre les maladies du bois et c’est chaque année maintenant qu’il faut prendre en compte cette façon culturale en divisant la propriété de manière à contrôler chaque secteur tous les trois à quatre ans. A moins que l’on se lance dans les “protéodies” du professeur Joël Sternheimer  mais là, je n’ai pas encore pu débloquer les fonds :o)

Il est vrai aussi que la conversion d’une propriété au travail mécanisé sous le rang, comme nous le faisons à Reignac, n’arrange pas les choses et même si nous faisons en sorte de ne pas utiliser de décavaillonneuse, les lames Braun et les autres outils restent parfois d’impitoyables mangeurs de pieds de vignes… 


Nicolas.

Un commentaire ?

Vous avez aimé ce blog, vous aimerez sans doute ceux-là :


  • Contact
  • Boutique
  • Vidéos
  • Blog
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Youtube
  • Instagram
  • Tripadvisor