Le blog

de REIGNAC

Shares

J’impacte, tu impactes, il impacte, nous impactons…

3 juillet 2012 | Par Nicolas Lesaint
C’est en rangeant le numéro de juin de Réussir Vigne que je me suis rendu compte que j’étais passé à côté d’un article très symptomatique de la tendance actuelle.
Le titre de celui-ci était : “Le tracteur face au cheval”. Le centre technique du Comité Interprofessionnel du Champagne s’est penché sur le problème hautement épineux à savoir, qui du tracteur ou du cheval était le plus impactant pour l’environnement…
Résultat en demi-teinte avec un cheval plus impactant dans certains secteurs : l’eau et les écosystèmes entre autres.

Mais peu importe, quand cessera-t-on d’opposer des techniques dites respectueuses parce qu’elles sont antérieures à d’autres plus modernes ?
Arrêtons de vouloir trancher plus ou moins arbitrairement pour les unes ou pour les autres. Toute activité est impactante par définition.
Si l’on agit sur un milieu, on le modifie d’une manière ou d’une autre. Bien évidemment que le cheval est “mieux” que le tracteur dans l’absolu, bien évidemment que le tracteur est polluant de par sa consommation en gasoil et de par les matériaux utilisés pour sa fabrication. Arrêtons de les opposer pour entretenir une polémique entre les Bios et les non Bios.
D’autant plus qu’aucune de ces deux forces de tractions ne doit être rattachée à une catégorie de travail (Bio, pas Bios ou Conventionnels).
Travailler au cheval ne peut plus, économiquement parlant, être d’actualité pour des propriétés de grandes tailles. Mis à part peut-être pour certains Grands Crus dont les moyens sont largement au-dessus de la moyenne. Ou alors, pour certaines tâches à certains moments et sur une certaine surface.
Et de toute manière, pourquoi pas. Cela peut-être techniquement très intéressant même pour quelqu’un comme moi qui a l’habitude de travailler avec des enjambeurs ou des tracteurs inter-lignes.

Le seul point positif de cet article est peut-être de montrer qu’il n’y a pas de technique sans impact. Ce que bon nombre de personnes n’ont pas à l’esprit.
Beaucoup pensent que le cheval, ayant une belle image, n’a aucune conséquence négative sur l’environnement, ça paraît logique. Et bien si, tout comme un traitement au cuivre en a ou un traitement à base de Bacillus ou encore la mise en place d’un engrais vert doit  avoir un impact à cours ou moyen termes sur l’équilibre du milieu. Après, il y a des impacts plus ou moins forts et plus ou moins réversibles. Et on est bien d’accord et il faut obligatoirement aller vers les plus softs.
Mais toute action de l’Homme impacte son environnement, c’est le principe de la culture à “grande” échelle. Nous agissons sur le paysage, sur ses ressources et sur les populations floristiques et faunistiques qui le composent.
L’important étant d’en être conscient et de ne pas prendre comme vérité acquise des choses qui parfois bénéficient d’une notoriété flatteuse.

N’opposons pas, confrontons et associons plutôt nos techniques. Il n’y a pas une vérité mais une multitude de possibilités.

Mais malheureusement, bien souvent, la pédagogie, l’écoute et le dialogue sont difficiles : ICI

Nicolas.

Commentaires(2)

  1. Jennifer Fluteau


    Bonjour Nicolas,
    Merci pour ce billet, si bien écrit. J’ai beaucoup apprécié votre phrase à la fin “N’opposons pas, confrontons et associons plutôt nos techniques. Il n’y a pas une vérité mais une multitude de possibilités.” qui appelle la tolérance et la mutualisation d’idées. C’est comme ça qu’on avance ! Cela me fait penser au blog de Stuart Smith, “biodynamics is a hoax” dans lequel il dit ce qui le chagrine le plus c’est la tendance à vouloir divisé les vignerons: “But what I really resent is that Biodynamic farming is attempting to divide our industry, an industry that I love and have spent 40 years of my life working in, just to get a marketing edge. That’s shameful.”
    Jennifer Fluteau
    Champagne Fluteau

Un commentaire ?

Vous avez aimé ce blog, vous aimerez sans doute ceux-là :


  • Contact
  • Boutique
  • Vidéos
  • Blog
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Youtube
  • Instagram
  • Tripadvisor