Le blog

de REIGNAC

Shares

“Super”, papa attaque les vendanges !

1 octobre 2012 | Par Nicolas Lesaint
Aujourd’hui je me suis levée et mon père comme à son habitude était déjà parti …
Il prend en main un sécateur et il vous ramasse les 70 hectares en 1 heure !
Il est extraordinaire mon père !!!

Bref mon père fait les vendanges !
                                                                                                                        Lilou Lesaint (9 ans)

Ah, les yeux de l’enfance, c’est toujours quelque chose de magique… J’en profite, l’adolescence n’est pas si loin que ça et certainement que dans quelques temps, ma fille aura une “autre” vision de son père…
Cela me rappelle cette réplique entendue dans un film français où un homme parle de son père en disant que dans ses relations avec lui il est passé par quatre phases :
Tout d’abord c’était ” Moi mon père, il sait tout faire “, puis dans l’enfance ” Moi mon père, il sait presque tout faire “, dans l’adolescence ” Mon père, il m’emmerde “ et en tant qu’adulte ” Ah ! si mon père était là…” 
J’ai toujours trouvé ça très bien ressenti et j’en ai retenu qu’il fallait vraiment savoir profiter des gens tant qu’ils sont auprès de vous.

Les vendanges sont toujours une période à part pendant laquelle les intérêts de chacun passent au second plan pour pouvoir s’investir le plus possible vers un seul objectif : rentrer le meilleur raisin possible.
Il arrive bien souvent qu’entre le lever et le coucher, le temps que l’on accepte d’accorder à ses proches soit réduit à juste quelques croisements entre la douche du soir et un repas bien vite absorbé.
On pense raisin, on vit fermentation et on dort pannes mécaniques… Les nuits sont courtes, quoiqu’un peu moins qu’à une époque où pour moi la “zombie attitude” était de rigueur et le somnambulisme, par excès de stress, une épreuve dans laquelle j’excellais… Ma femme se souvient encore, avec “émotion”, de quelques camions évités en pleine nuit en plongeant du lit ou de désincarcération de sa personne sous une machine à vendanger qui venait de chavirer à 2h du matin dans notre chambre… Du vécu…

Depuis que je suis à Reignac, les choses ont bien changé et même si le stress est là, c’est surtout de l’impatience et du bon stress qui pousse à prévoir, à anticiper ou à résoudre en direct les différents problèmes que l’on côtoie quotidiennement.

Demain, c’est pour nous le vrai début des vendanges 2012. L’arrivée de tous les saisonniers et le début de leur encadrement.
Adapter les dernières dégustations de raisins à la météo, bien choisir les cuves pour qu’elles correspondent aux îlots de vignes que l’on regroupe. Regarder de nouveau la météo et retourner goûter le raisin pour être certain que les choix sont bons. Dépanner rapidement ou permettre à ceux plus compétents que moi d’agir rapidement et efficacement, vérifier, vérifier, vérifier…

Alors, oui, je pense que ce soir je ne vais pas très bien dormir, les rêves seront agités et peut-être vais-je voir passer de nombreux tracteurs dans la chambre…
Je dois quand même être un peu maso…

Mais ça n’est pas grave parce que voyez vous, j’ai envie de ces vendanges et des souvenirs qu’elles vont dessiner dans ma tête. Je suis impatient des goûts des premiers jus de Merlots et des odeurs de chai “grandeur nature”.

Le Blanc, c’était bien, mais c’est ce mardi 02 octobre que notre livre des vendanges 2012 s’ouvre. Je vous en réserverai la première lecture.

Nicolas.

Commentaires(1)


  1. malheureusement certains concernés ne lisent pas le blog et c’est dommage car une phrase resume parfaitement la situation que tu parle c’est a dire que le but est de rentrer le raisin et de mettre de coté ses humeurs …. mais bon on fera comme si…. tu comprends chef !!! bref les vendanges : c’est partis !!!!

Un commentaire ?

Vous avez aimé ce blog, vous aimerez sans doute ceux-là :


  • Contact
  • Boutique
  • Vidéos
  • Blog
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Youtube
  • Instagram
  • Tripadvisor