Le blog

de REIGNAC

Shares

Reignac Waterproof !

27 juillet 2013 | Par Nicolas Lesaint

C’était dit, c’était écrit, même les assureurs avaient envoyés leurs avertissements par sms pour que chacun puisse vérifier que, ben non on avait pas le risque tempête dans notre contrat et que j’aurais peut-être du le prendre… (véridique)
La moitié de la France était en alerte grêle, tempête, mouvements convectifs, pluies torrentielles, bref c’était cataclysme assuré.
La couverture avait été bien tirée vous savez, de celles du type : ” on s’est bien couvert vous pourrez pas nous dire qu’on vous l’avait pas dit”.
A 21h hier soir, toujours rien en vu et un grand ciel bleu à l’horizon. Tout paraissait normal si ce n’est une attaque en règle plus que carabinée de moustiques excités par un je ne sais quoi, peut-être une lourdeur plus prononcée que d’habitude…
Je dois bien avouer que la nuit m’a parue assez soft, malgré un petit coup de vent au milieu et l’impression d’un rafraichissement plus que salvateur.
Au lever du jour, 0 mm au pluviomètre… “Ah ah ah, alerte orange tu parles encore une fois ils ont fait fort les bougres, ça ira pour cette fois, je ne change donc pas de crèmerie !” ;o)

Petit déjeuner dans le jardin avant d’appeler Philippe qui habite sur Reignac. Et là, changement d’expression du visage avec un descriptif plutôt alarmant de la nuit.
Départ immédiat pour Saint Loubes et sur la route, passé Moulon, la situation est apparue beaucoup plus inquiétante pour devenir catastrophique au détour d’un virage.
Feuilles éparses, palissages en vrac bizarrement transparents accompagnés de branches d’arbres et de panneaux envolés. Au sol, et sur les piquets les impacts de l’attaque sont encore visibles comme les stigmates d’un conflit terroriste aussi rapide que violent. Dans l’épicentre de la catastrophe il ne reste rien. Pas une baie en état. Pas un sarment intact. Aucune production dans ces coins là en 2013 et on le sait bien la production de l’année suivante est elle aussi remise en question.
(Impacts d’orages cette nuit)



Genissac, Moulon et certainement quelques coins de Tizac de curton sont touchés. Mais déjà à la radio et via FB on me parle de la zone libournaise et plus précisément de Pomerol. A Pauillac le clocher serait tombé face à la tempête. En champagne aussi la grêle aurait frappé…

Arrivé à Reignac, stupeur face aux ravinements plus qu’évidents sur la route et dans les allées. 60mm dans la nuit cela fait dont 100mm en deux jours et cet après midi alerte jaune dans une zone allant du Bazadais au Libournais…

Pas de dégâts de grêle sur la commune de Saint Loubès, en revanche quelques impacts sur Montussan et voilà de-ci de-là des baies de Merlot éclatées. Heureusement cela restera insignifiant quant au volume de production.
Juste le temps de soufflé et Olivier m’appelle pour m’annoncer que notre bureau s’est transformé en pédiluve avec 10 cm d’eau un peu partout. Heureusement les ordinateurs, la wifi, l’onduleur sont tous waterproff… Ah, non ?

Alors deux heures de pompage et d’égouttage pour nettoyer tout ça et faire en sorte d’envisager un retour au bercail.
14h30 je suis enfin à la maison. Quelques coups de téléphone me confirment les zones touchées par la grêle.
Une fois de plus nous sommes passés au travers mais, qu’est ce que nous sommes petits et que le devenir de notre travail peut-être aléatoire.
Bon courage à tous ceux touchés cette nuit, je pense à vous et je sais parfaitement dans quel désespoir vous devez vous êtres. Ne lâchez rien, vous êtes nés pour vous relever.
Nicolas.

Un commentaire ?

Vous avez aimé ce blog, vous aimerez sans doute ceux-là :


  • Contact
  • Boutique
  • Vidéos
  • Blog
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Youtube
  • Instagram
  • Tripadvisor