Le blog

de REIGNAC

Shares

Hommage aux colosses de Reignac.

2 janvier 2014 | Par Nicolas Lesaint
Les arbres ont toujours tenu une place importante dans mon univers, me fascinant par leurs tailles, leur diversité de force, leur résistance et leur adaptation.
Pouvoir les voir grandir, les voir structurer un lieu pour lui permettre d’acquérir une âme une atmosphère m’a toujours ramené à davantage de modestie.
Leur physiologie bien spécifique me les a rendus attachant et la comprendre et l’étudier aura occupé une bonne partie de ma vie d’étudiant.

Aujourd’hui, et plus que jamais, leur charisme m’apparaît comme évident et prendre le temps de les photographier les rend encore plus proches de mon caractère.
On parle de Reignac comme d’une exploitation viticole de renom dont les vins, qu’ils soient blancs ou rouges, apportent du plaisir à ceux qui savent en apprécier le style. Mais si ce trait de caractère est une évidence, il ne faut pas oublier que Reignac ne serait rien sans son poumon, son ossature, ce qui fait qu’un équilibre fragile peut se mettre en place, faire qu’une magie s’opère et que ce raisin que nous cultivons devienne ce vin que vous buvez.
Cette structure, cet organe régulateur, c’est ce bois de 35 hectares, ce sont les arbres qui le composent et apportent forcément, inéluctablement, un rythme biologique à nul autre pareil.

Mon premier billet pour cette année 2014 sera donc pour eux. Pour ces personnages discrets mais imposants par leurs formes et leur charisme qui permettent à plus d’un de se ressourcer et de retrouver sa quiétude.

A chacun sa manière de les voir, certains têtes baissées, d’autres têtes en l’air mais toujours avec la main baladeuse prête à caresser d’un geste tendre une carapace rugueuse mais rassurante.

Nicolas.

Un commentaire ?

Vous avez aimé ce blog, vous aimerez sans doute ceux-là :


  • Contact
  • Boutique
  • Vidéos
  • Blog
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Youtube
  • Instagram
  • Tripadvisor