Le blog

de REIGNAC

Shares

Messieurs, faites vos jeux !

7 juillet 2014 | Par Nicolas Lesaint
Attention, tenue correcte exigée !
Vous êtes tous les bienvenus dans notre beau casino royal, notre roulette russe grandeur nature ! Vous savez de celle qui vous considère comme une case de la toupie.
Le grand seigneur tout là-haut tripote entre ses gros doigts blancs la petite balle ou le petit grêlon si vous préférez. Sourire au lèvre, regard perdu dans le paysage qu’il surplombe il savoure ce moment comme un instant où le temps est suspendu.
Dans un geste vif il frotte l’engin, un coup en avant un coup en arrière puis d’un fouetté rapide c’est la pleine rotation…
La terre tourne et ses vignobles avec elle.
Il prend son temps. Nonchalant comme le chat face à sa proie. D’ailleurs, n’est ce pas lui de toute manière qui décide de tout ?
Puis la vitesse de rotation déclinant, c’est le moment. Alors il jette la sphère…
Le grêlon rebondit, tapant la bande et ricochant de case en case d’avant en arrière, il se déplace refroidissant l’air, glaçant l’échine de ceux qui vivent dans cette toupie. Ils regardent passer la sphère, essayent de deviner sa trajectoire parient sur l’avenir, croisent les doigts, égoïstement, pour être épargnés sachant parfaitement qu’il y aura des élus…
Un dernier saut, une dernière enjambée et la glace se pose à un endroit. Mais pour l’instant cela va encore trop vite pour que l’on sache où. Une case rouge ? Une case noire ? Le Sud, l’Est de la France ? La plaine, le plateau ? Tout ça reste encore flou alors que la vitesse diminue de plus en plus.
Et puis ça y est, on le voit, on le devine, aujourd’hui ce sera le 11 !! Messieurs impairs et passent vous avez perdus !
Comment ça ce n’est pas possible ? Comment ça pas une fois de plus ? C’est la loi du hasard, celle qu’on ne peut pas percevoir ni influencer, comment voulez vous vous plaindre !
L’Aude ? Ben oui, c’est l’Aude alors le Minervois serrez les dents…
Croyez quand même en votre avenir, ne baissez pas les bras, aidez vous, serrez vous les coudes, je sais bien ce que vous endurez en ce moment… Hier c’était 21, avant hier le 17 et un peu le 33 il y a quinze jours…
Cette année, le grand chef s’éclate bien, il n’y a aucun doute là-dessus. Il doit avoir plein de petits copains avec lui et l’amusement du moment semble être de jouer au croupier.
A qui le tour ?
Qui sera le prochain ?
Le jeu est triste, le duel est sale et nous n’y pouvons rien.
Alors regards levés, oreilles dressés on admire les nuages on reste tendus et on hume l’air frais qui nous frotte le dos.
Puis soudain un cri roque retentit : ” Messieurs, faites vos jeux, rien ne va plus, le jeu reprend ! “
Et de nouveau la pression nous écrase, la rotation reprend et la partie est lancée. Les gouttes de sueur perlent. On s’accroche à ce qu’on peut et surtout à ce que l’on croit.
Le vent souffle, nos cheveux s’envolent et déjà l’horizon s’assombrit quand le premier choc du grêlon rebondissant se fait entendre…
A qui le tour ?
A qui le tour ?…

Nicolas.

Commentaires(2)

  1. Guillaume Gondinet


    Bonjour Nicolas,

    Formule bien trouvée tant cette année tout semble se jouer à la roulette russe climatique !

    Petite question qui appelle à ton expérience de vigneron: est-ce que la fréquence ou l’intensité de ces évènements va crescendo ces dernières années ? Ou est-ce juste l’exposition médiatique (et notre sensibilité personnelle) qui sont plus importants qu’avant ?

    Merci et … bonne chance!


  2. Honnêtement, j’ai le sentiment que quand ça tombe c’est quand même souvent plus ou moins toujours dans les mêmes couloirs, mais j’ai quand même l’impression que depuis deux ou trois années ces épisodes grêleux sont plus fréquents qu’il y a une dizaine d’années. Mais peut-on raisonner sur cette échelle de temps…

Un commentaire ?

Vous avez aimé ce blog, vous aimerez sans doute ceux-là :


  • Contact
  • Boutique
  • Vidéos
  • Blog
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Youtube
  • Instagram
  • Tripadvisor