Le blog

de REIGNAC

Shares

Technique de la prise à revers

26 juillet 2014 | Par Nicolas Lesaint
Hier après midi, nous sommes tous passés à la machine à laver de Monsieur Météo. Allez hop programme 4 avec un bel essorage sur la fin, histoire de bien nous ébouriffer la tête et nous ramener une fois de plus à notre place de petit brin d’herbe au milieu de la prairie.
La quantité d’eau ? Je ne la connais même pas, mon pluviomètre a été emporté par une bourrasque un peu plus forte que les autres mais je crois n’avoir jamais vu tomber autant d’eau en aussi peu de temps, 40 ou 60 mm certainement en 1h30…
(Impacts de foudre en cercle sur le Sud-Ouest hier après midi (source blitzortung.org)
Bien évidemment nous étions prévenus, bien évidemment même sans une alerte météo tout le monde avait compris que ça allait tomber tant l’ambiance était lourde, pesante et humide. Mais passer de 34°C à 17°C en quelques minutes, il faut bien l’avouer, ce programme 4 fut un peu violent.
Alors, au final, tout ce que l’on peut dire c’est que les quelques grêlons de 1 cm que l’on a pu voir percuter le sol étaient heureusement trop peu nombreux pour occasionner des dégâts importants. Forcément tout a débordé au niveau des regards, des allées et des bâtiments parce qu’on a beau dimensionner les choses, jamais elles ne peuvent être parfaitement adaptées à de tels évènements. Quelques arbres sont tombés dont un que j’entends encore craquer de tous ses os à quelques mètres de moi pour finir sa course à côté de nos joyeux merlots de “Contre Bois”.
Des zones sur Bordeaux et les environs plus touchées que nous, je suis persuadé qu’il doit y en avoir, je n’ai pas trop d’échos pour le moment, mais que penser de ce millésime 2014 qui vire dans le chaotique.
Déjà toute cette grêle partout en France et puis si l’on regarde bien les sept derniers jours que nous venons de passer on en trouvera deux qui nous on fait exploser des baies avec de très gros dégâts pour certains suite à des 40°C à l’ombre et deux journées cataclysmiques classées en alertes oranges et qui n’ont pas déçu les amateurs de tornades…
Il semblerait que nous soyons actuellement sur des cycles météorologiques d’une semaine, ça pète, ça se réchauffe doucement, ça s’alourdit de nouveau et paf en fin de semaine alerte machin et on sort les parapluies en priant et en courant dans les vignes pour compter les pertes.
Incroyable statut du viticulteur exposé encore plus que jamais aux variations météorologiques depuis trois ans.
Cette fois-ci, ce fut un peu plus original, l’attaque certes est venue de l’ouest mais pour une fois elle a mis en pratique la technique de la prise à revers, nous dépassant puis se retournant pour attaquer côté vignes effeuillées alors que nous pensions qu’une fois de plus Ambès nous avait protégés. Comme quoi, ce qui marche d’habitude n’est pas toujours efficace…
Tout ça aurait pu être beaucoup plus grave.
Reste à continuer, à avancer, à courber le dos en perfectionnant ses prières. 2014 se précise. Actuellement sur les bases phénologiques d’un 2010, il pourrait être grand.
Dans une semaine, tous les différents travaux en vert de la vigne seront achevés et la véraison sera bien avancée. Il ne restera plus que l’attente, l’observation et l’accompagnement d’une année marquante qui n’a je pense pas fini de nous surprendre…

Nicolas.

Un commentaire ?

Vous avez aimé ce blog, vous aimerez sans doute ceux-là :


  • Contact
  • Boutique
  • Vidéos
  • Blog
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Youtube
  • Instagram
  • Tripadvisor