Le blog

de REIGNAC

Shares

L’éternelle première journée noire…

13 septembre 2017 | Par Nicolas Lesaint

21741076_889275541224824_4909166672521522521_o

On attend toujours ce moment partagé entre le plaisir, la joie, la peur et l’appréhension, comme si l’on ne pouvait se décider à être totalement heureux parce que toujours sur le qui-vive, dans l’attente du couac qui va vous tomber dessus tout simplement parce que vous avez décidé d’y aller…

En tout cas cette fois-ci, on ne peut plus reculer, tout est lancé, les coupeurs sont prévenus, les cagettes ont été distribuées hier après midi, aujourd’hui on se lance. Finis les indécisions et les cheminements dans les rangs pour goûter objectivement, on y est, les peaux sont mûres, les pépins ont du goût et les rafles rougissantes attirent l’œil. En revanche la météo, elle, n’est pas à la joie, de la crachouille de prévue quelque chose qui pénétrera partout usant le courage et les volontés des meilleurs coupeurs. Une belle journée pour le Guy… Cotten.

Je crains toujours cette dernière nuit veille de premier jour, toujours accompagnée de mouvais rêves, de pannes abracadabrantesques se terminant toujours par un réveil laborieux n’aidant pas à se premier démarrage qui se doit d’être sur les chapeaux de roues. Pourtant non, est-ce l’âge ou une inconscience du corps n’ayant pas bien encore perçu ce qui l’attendait, pour une fois je n’ai pas eu à compter les heures et le réveil aussi alerte que possible fut plein d’une joie intérieure dominante.

Ma Lilou tout aussi alerte que moi, œil brillant, queue de cheval parfaite, et jeans au top de la mode actuelle a même réussi elle aussi à ne pas courir dans toute la maison ce matin pour compenser un retard à l’allumage l’obligeant parfois à passer par la fenêtre du salon, la porte d’entrée n’étant, mea culpa, pas encore ouverte, pour attraper son bus plus rapidement que wonder woman serait capable de le faire, le tout en me hurlant un “bonne journée” qui terrorise toujours nos pauvres chats… C’est un signe qui ne trompe pas, les astres sont avec moi, tout va bien se passer…

Donc non, ce matin top sérénité, top vitalité et parfait contrôle de l’espace temps pour que ce mercredi soit un “wednesday, bloody wednesday”.

Malheureusement, arrivé à Reignac tout me confirme bien vite que la journée des enfants n’arrange rien quant à l’effectif disponible en coupeurs… 5% de plus de perte d’effectif et un départ au bout d’une heure pour cause d’un doigt trop douloureux… Ce ne sera donc que 10 rangs que nous mènerons une fois que les porteurs ce seront mis à ramasser les cagettes pleines… Soit, gardons notre calme et notre patience même si à midi c’est quatre nouveaux départs qui me tombent dessus suite à un appel de la gendarmerie pour déplacer une caravane localisée certainement dans un endroit improbable obligeant mes professionnels de la coupe à rompre définitivement notre collaboration… Donc entre midi et deux Forest repart à la pêche aux saisonniers… Alors plus 5 moins 4 plus sept moins trois… Oui ça y est ça devrait aller pour demain sauf que demain, il pleut… Et déjà m’arrivent les sms “vous êtes sûr de vouloir vendanger demain parce qu’il pleut ?”…

21728839_889163174569394_4213106230298130250_o

En tout cas cet après midi nous ne menons plus que sept rangs…

Et coté chai me direz vous? Ben tout se passe comme prévu…

Au bout de trente minutes de fonctionnement c’est le moteur de notre sauterelle évacuatrice des rafles qui claque, suivi du Mistral qu’il faut désosser puis remonter en un clin d’œil, puis un raccord de pompe à vendange qui lâche heureusement sans “re-peinture” des murs environnants et enfin à 12h30 c’est le moteur de notre laveuse de cagette qui se met à tout faire sauter dans le chai après nous avoir titiller les narines avec de “délicieuses” odeurs de caramel et de pneus brûlés… C’est pas comme si on avait tout révisé avant d’archiver l’an dernier et tout testé il y a quelques jours.

Le bonheur quoi, on a beau le savoir, le premier jour est toujours galère mais après, une fois que c’est parti, c’est bon. Jusqu’au prochain rendez-vous cinq à six jours plus tard pour une nouvelle série de pannes…

Mais la journée avance quand même, c’est déjà ça, sur un petit rythme mais elle avance. Un petit tour au bureau pour satisfaire France Agrimer qui malgré une acceptation de notre dossier et un déblocage des fonds validés en juillet et après avoir tout bien rempli le dossier qui va bien on me dit que notre dossier et malheureusement bloqué car voyez vous notre historique de présentation de la propriété s’arrête en 2010 et là c’est pas possible monsieur Lesaint, que s’est-il passé depuis le temps? Une stagnation? Un refus d’évoluer? Une nonchalance viticole qui nous empêcherait de valider votre dossier? Ca serait ballot… C’est pas qu’on cherche la petite bête pour retoquer le plus de dossiers mais là c’est grave monsieur Lesaint il nous faut cet historique au plus vite sinon, sinon…

Bon alors en fait comme il y a trop de choses à dire et que vous êtes limité à 15 lignes on va résumer 25 ans d’histoire en étant un peu plus généraliste parce que je ne doute pas un instant que ce document soit capital pour le dossier…

17h30 le dernier plateau est au froid dans sa cuve, la lettre A est gravée dessus, l’alphabet est entamé. Au musimètre un joli 13 potentiel, indéniablement les dernières pluies n’ont pas été neutres sur le gonflement des baies alors que les suivis de maturité nous indiquaient obstinément des 14 probables.

21731724_889315247887520_8895321283803785254_o

Du bruit dans la cour, nous recevons ce soir l’assemblée générale du DUAD, le temps de saluer tout le monde et je rentre à la maison en prenant le temps d’humer une dernière fois cette odeur de vendange dans le chai, savant mélange de fermentation des Blancs et d’une macération pré fermentaire dont le gaz carbonique protecteur me chatouille les narines.

Ca y est, c’est fait, on a commencé, l’éternelle première journée noire est passée, on peut se lancer sereinement dans l’histoire de ces vendanges.

Nicolas.

Un commentaire ?

Vous avez aimé ce blog, vous aimerez sans doute ceux-là :


  • Contact
  • Boutique
  • Vidéos
  • Blog
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Youtube
  • Instagram
  • Tripadvisor